Mireille MORGAN-SMITH
Astrologue humaniste
06 76 11 34 23

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScript62896111b2617ReCAPTCHA, Google NotAllowedScript62896111b11b6Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.

ARTICLES

  • Qu'est ce que l'astrologie ?

L'existence est un océan.
Pourtant, chacun de nous se trouve à la barre de son navire sur le vaste océan de son existence. Comment mener sa barque si l'on n'a pas l'esprit clair ? Comment avoir le gouvernail bien en main pour traverser les tempêtes inévitables ?
Avant de se lancer dans l'aventure, Christophe Colomb avait longuement mûri son projet. Il avait emporté ses outils de navigation, cartes et sextant.
Aujourd'hui, les marins du Vendée Globe embarquent avec leur GPS. Mais le jour où l'électronique tombe en panne… que reste-t-il ?
L'époque moderne ne nous donne aucun outil pour nous repérer dans l'existence. Cette société ne nous indique pas quelles sont les vraies richesses que nous devrions développer. Quand nous mourrons, emporterons-nous notre voiture, notre compte en banque, notre maison ?

La vraie astrologie
Il faut savoir que l'astrologie, la vraie, n'a rien à voir avec celle des magazines. Cette dernière est une astrologie commerciale, qui ne sert qu'à faire de l'argent. Elle n'aide pas les individus à évoluer, à vivre mieux au quotidien. Elle les enfonce plutôt dans leur boue. Bien habile est celui qui peut en tirer quelque chose !
Pourtant, la vraie astrologie est un précieux outil de navigation dans la vie.
Les navigateurs le savent bien : lorsqu'on est au milieu de l'océan, on est au milieu de nulle part. Il n'y a nulle colline, nulle construction, nul arbre pour reconnaître sa position.
Tout ce qui reste, ce sont les étoiles.
En observant les constellations, on peut retrouver sa position exacte à la surface du globe terrestre, et déterminer le cap à tenir pour arriver à bon port.

Une grande et noble dame
Pour naviguer dans la vie, il faut des outils subtils. Une simple boussole ne suffit pas. Il faut puiser dans des savoirs anciens, par exemple auprès de cette grande et noble dame qu'est l'Astrologie, avec ses cinq mille années de sagesse et d'expérience accumulées.
En 1954, le poète André Breton écrivait : « L'astrologie est à mon égard une très grande dame, fort belle et venue de si loin qu'elle ne peut manquer de me tenir sous le charme. Dans le monde purement physique, je n'en vois pas dont les atours puissent rivaliser avec les siens. Elle me paraît, en outre, détenir un des plus hauts secrets du monde. Dommage qu’aujourd’hui – au moins pour le vulgaire – trône à sa place une prostituée. »

Les besoins ont changé.
Mais les hommes et les femmes d'aujourd'hui ne sont plus les mêmes qu'il y a cinq mille ans.
Dans l'Antiquité, le général grec, avant de livrer bataille, se rendait auprès de son astrologue pour lui demander si les astres étaient favorables à sa victoire. Vers l'an zéro, le roi Hérode avait réuni ses astrologues pour qu'ils l'instruisent sur cette mystérieuse naissance annoncée par les Rois mages, eux-mêmes éminents astrologues puisqu'ils avaient calculé qu'ils trouveraient l'enfant dans un village indiqué par les constellations du Bœuf et de l’Âne…

Une autre vision du monde
Cette façon de faire n'est pas complètement dénuée d'actualité. Mais nous avons des préoccupations plus pressantes aujourd'hui.
Car entre temps l'humanité a vécu des épreuves qui l'ont profondément transformée : un XXème siècle terrible, marqué par deux guerres mondiales, des dizaines de millions de morts, des destructions massives. Le monde s'est trouvé si bouleversé qu'il est désormais impossible de se reposer sur nos anciennes croyances et compréhensions.
Pour la fin de cette ère du Poissons et l'entrée dans celle du Verseau, nous avons besoin, de manière urgente, d'une nouvelle façon de penser nos existences et notre rapport à l'univers.

L'astrologie est une science humaine.
C'est la raison du développement des sciences humaines au XXème siècle : la psychologie, la psychanalyse, l'anthropologie, la sociologie…
D'autres sciences plus subtiles se sont, elles aussi, nourries de ces développements. C'est le cas de l'astrologie.
Un Français nommé Dane Rudhyar, artiste, musicien, poète, philosophe et ésotériste, astrologue aussi, né en 1895, a proposé de moderniser l'astrologie en l'enrichissant de la « psychologie des profondeurs » de Carl Gustav Jung, et d'une ouverture sur les très anciennes spiritualités orientales.
Il ne s'est jamais posé en « gourou » en obligeant ses admirateurs à entrer dans son système de pensée. Bien au contraire, il a « ouvert » l'astrologie traditionnelle qui condamnait les individus par des avis irrévocables. Cette vieille astrologie finissait par enfermer les gens dans des boîtes rigides : la boîte Bélier, la boîte Verseau...
Par exemple, si vous étiez marqué par le Signe du Scorpion, ténébreux et agressif, vous ne vous en sortiriez jamais ! Était-ce réellement constructif d'asséner de tels jugements ?

Richesses et compétences
En réalité, comme chaque Signe astrologique, le Scorpion possède des ressources cachées, compétences précieuses sur lesquelles il devrait se concentrer pour diminuer les excès possibles de son énergie. Tout dépend du contexte pour les mettre en valeur. Il est capable d'une grande combativité, d'une intuition psychologique redoutable, d'une résistance hors du commun dans la tempête... C'est un vrai warrior.
Mais il doit comprendre quelle est sa clé pour déverrouiller ses capacités.

La clé du Scorpion
Pour être efficace, le Scorpion a besoin de se poser la question du sens profond à donner à son action. Pourquoi se battre ? A quoi bon se battre s'il n'existe pas, de manière sûre, une porte de sortie ? Il lui faut une vraie raison de vivre. Sinon il tourne en rond et finit par s'autodétruire.
Il ressemble à la bestiole dont il porte le nom, cet arachnide qui vit en solitaire dans le désert du Sahara, qui peut résister à des chaleurs torrides de 70°C. Dans une attaque nucléaire, il peut survivre à des niveaux de radiation élevés. On dit qu'il pourrait même résister à une glaciation.
Mais si vous mettez un scorpion dans un bocal et que vous fermez le couvercle, il se rend compte très vite qu'il est enfermé. A quoi bon vivre, alors ? Avec son propre dard, il se suicidera.

Et mon libre-arbitre ?
La mort n'est de toute manière qu'une transformation, un passage, se dit-il.
Mais cette solution est définitive.
Si nous nous sommes incarnés sur terre, c'est que nous sentions que cette expérience pourrait nous grandir. C'est dommage d'y mettre fin si vite.

L'astrologie moderne ne cherche pas à faire des prédictions.
De toute manière, votre libre-arbitre peut changer le cours de votre « destin » à chaque instant. C'est pourquoi on ne peut jamais prédire ce que fera un individu. Le terme de « devenir » serait d'ailleurs plus juste que celui, poussiéreux, de « destin ».
Mon expérience d’astrologue me le prouve chaque jour. La seule chose qu'annonce l'astrologue, ce sont les « rendez-vous » que nous propose l'Univers. On ne se prépare pas de la même manière pour un rendez-vous avec le médecin ou avec le notaire… On peut ainsi être plus efficace et gagner en sérénité.

Tout dépend de vos choix.
Le plus important est de comprendre qu'aucun Signe n'est bon ni mauvais. Tout dépend de ce qu'on en fait. Chacun possède ses possibles excès, dans lesquels nous pouvons tomber par ignorance ou inconscience, ce qui nous amène à beaucoup d'insatisfaction.
C'est comme si nous étions invités à placer notre « curseur » sur le continuum présenté par chaque énergie. Ce curseur est l'expression de nos choix, de notre libre-arbitre. On le place au niveau où l'on peut, où l'on veut parfois.

Trois niveaux d'action
On peut rester dans un usage basique, compulsif, de nos énergies, comme les animaux qui agissent instinctivement, mécaniquement. C'est le niveau socio-culturel, où l'on reste prisonnier de nos conditionnements liés à notre éducation, à notre contexte historique, à notre sexe etc.
On peut aussi agir de manière plus consciente, en prenant du recul : là nous gagnons en liberté, car nous devenons capable de choisir à l'avance ce qu'il y a de meilleur. C'est le niveau individuel, où nous nous donnons les moyens d'être vraiment nous-même, un individu différent des sept milliards et demi d'autres habitants de la planète (même s'il n'y a que douze Signes !).
Nous pouvons même, au niveau suprême, nous mettre au service de la communauté humaine, de la manière la plus grande et la plus désintéressée, comme les grands Maîtres. C'est le niveau transpersonnel.

Chaque individu est un Zodiaque.
Chacun de nous possède le Zodiaque en entier en lui, diversement dosé. Personne n'est que Scorpion ou que Taureau. Nous sommes tous un bouquet d'énergies diverses. A vous d'en faire un bouquet harmonieux, aux couleurs éclatantes, aux parfums subtils, quelque chose de très beau.

Au final, en apprenant à connaître son thème, on peut apprendre à s'aimer, comprendre où se trouve notre réelle créativité, celle qui nous valorise et nous grandit. C'est ainsi qu'on peut prendre la mesure de nos forces et de nos faiblesses, s'appuyer sur les premières pour travailler sur les dernières.

Au final, ce qui est important est de parvenir à prendre de la hauteur, à déployer nos ailes de toute leur envergure dans le vaste ciel de notre existence, comme l'aigle qui peut planer très haut, aussi noble que le soleil.

Merci à Sylvie Tribut pour l'image.
© Mireille MORGAN-SMITH